BASS : PASSEZ AU LEURRE DUR!

Actualité rédigée le 9 Sep 2010 par Christophe DECOURS.

 

Trop souvent pêche du black bass rime avec leurre souple, certes sur certains types de postes, à certaines périodes de l'année les soft sont d'une redoutable efficacité mais nous allons voir qu'il ne faut pas remiser cranks, jerks, et autres poppers au placard, dans bien des circonstances ils se montrent équivalents voir supérieurs en terme de rendement.

DSC_2731__2____.jpg

Les eaux vont se raffraichir un peu, les poissons vont sortir de leur torpeur estivale, septembre, octobre et novembre sont des mois excellents pour la pêche, en particulier celle du bass, le début du printemps et de l'automne sont les meilleurs moments pour toucher des gros poissons, ils sont plus actifs, patrouillent souvent en pleine eau, la solution pour battre beaucoup de terrain? Les leurres durs bien sûr!

DSC_2346___.JPG

A chaque leurre son utilisation, gardons toujours à l'esprit qu'un leurre n'est réellement efficace que si nous l'employons correctement et dans les bonnes conditions. Il y a trois grandes familles de leurres durs et nous allons voir ensemble comment les utiliser de façon optimale :

- CRANKBAIT : ces leurres à la forme rondouillarde sont de véritables machines à prospection, ils permettent de pêcher rapidement à la recherche de poissons actifs. En émettant beaucoup de vibrations ils battent le rappel autour d'eux et attirent les poissons de loin.

TURBINE : Il s'agit d'un shallow crankbait, c'est à dire qu'il est peu plongeant, je l'utilise pour une prospection en pleine eau lorsque la profondeur ne dépasse pas 2 à 3 mètres, mais aussi en lisière d'obstacles tels les arbres immergés, les trouées de nénuphars... en lui imprimant une vitesse de récupération modérément rapide en lui faisant faire quelques pauses aux abords des obstacles, attention à la reprise, l'attaque a souvent lieu à ce moment là!

Bass_Turbine___.JPG 

DSC01226___.JPG

DSC01111___.JPG

RS 100 : Autre shallow crank très efficace sur notre achigan que j'utilise lorsque je dois pêcher vite de grandes étendues d'eau peu profonde, il se montre redoutable pour pêcher en parallèle aux berges notamment quand celles-ci sont creuses, il me suis partout dans mes pêches à pied.

DSC_1015___.JPG

Bass_RS_100__2____.JPG

DD CHERRY : Ici il s'agit d'un crank qui plonge à environ 3 mètres, mais que je n'hésite pas à employer dans moins d'eau si les fonds sont graveleux ou sableux, lui faisant faire du "bottom tapping", c'est à dire faire racler la bavette sur le sol soulevant ainsi du substrat et attisant la curiosité des carnassiers environnant, c'est une excellente technique pour réveiller les poissons endormis ou déclencher des attaques dites de territorialité. Sa nage puissante associée son petit volume n'effraient pas les poissons chipoteurs.

P1000371 []_1.JPG

10 CC : C'est le shallow crank de la gamme Illex qui émet le plus de vibrations, c'est le crank de prospection par excellence, il se lance comme une balle et autorise une vitesse de récupération extrèmement rapide si nécessaire sans toutefois casser sa nage, sa compacité permet de le lancer précisement au pied des buissons surplombant les berges par exemple, une vraie machine d'une redoutable polyvalence...

Bass 10 CC []_1.JPG

MASCLE DEEP : Grâce à son transfert de masse et malgré sa longue bavette, il se lance très bien mais sa grande qualité c'est sa faculté à se faufiler dans les obstacles. Par exemple, je l'utilise très souvent dans les arbres immergés pour y débusquer les carnassiers, en effet sa longue bavette vient cogner sur les branches en désaxant le leurre, les hameçons étant protégés par la bavette, on ne s'accroche que très rarement (technique à utiliser de préférence en bateau ou en float tube pour pouvoir se décrocher au cas où).

P1000381___.JPG

LEURRES DE SURFACE : Que ce soit popper ou stickbait, ce sont LES leurres fournisseurs officiels d'adrénaline, utilisés aux extrémités du jour en été, ils se montrent très performants en automne, n'hésitez pas à les utiliser dans les zones shallow même jusqu'en novembre, de belles surprises sont à prévoir.

SK Pop & SK Pop Grande : Voilà un popper qui fait à peu près tout, il se lance loin, poppe à merveille, parfait pour pêcher le long ou au-dessus des herbiers, à la périphérie des obstacles semis immergés mais aussi les zones très peu profondes, je n'hésite pas à prospecter avec des zones où il n'y a que quelques dizaines de centimetres d'eau, c'est souvent payant. Il a aussi l'avantage à la manière d'un stickbait classique de pouvoir nager en "walking the dog" ce qui fait gagner du temps lorsque l'on veut prospecter plus rapidement en pleine eau. Attention, l'abus de SK Pop peut rendre dépendant!!

Bass_SK_Pop___.JPG

Bass_SK_Pop__2____.JPG

DSC_1008___.JPG

BONNIE : C'est le leurre pour les grandes étendues d'eau, c'est aussi le leurre de surface de fin de saison pour le bass, en effet outre le fait qu'il se lance très, très loin, il offre une sonorité puissante rameutant à lui nombre de poissons, que ce soit en pleine eau (veillez à ce que la profondeur pour une efficacité optimale n'excède pas 3 à 4 mètres d'eau) ou sur les zones très peu profondes. Il permet de pêcher très vite.

peche_isa_072___.jpg

DSC01577___.JPG

- JERK / MINNOW : Lorsque la pêche se montre difficile, que les poissons subissent une grosse pression de pêche ou encore lorsque que les bass sont localisés, la solution la plus judicieuse est d'utiliser les jerkbait. Ici on joue dans le registre de l'imitatif, les vibrations se font plus discrètes, on aura tendance aussi à ralentir la pêche sauf peut être sur les chasses auquellcas une récupération vigoureuse sera payante.

- COLTMINNOW : C'est pour moi LE leurre des conditions difficiles, des poissons éduqués, des eaux claires mais aussi celui qui fait merveille lorsqu'éclate une chasse de bass sur un banc de poissons fourage. Sa faible profondeur de nage (env 50 cm), sa forme effilée, sa nage discrète en font une arme de choix, je préfère en règle générale l'utiliser en récupération linéaire sauf dans les chasses auquel cas je lui impose une vitesse de récupération rapide accompagnée de gros twitches, succès garanti!

DSC_2171___.JPG

- SQUADMINNOW : C'est mon jerk de base et aussi celui de bon nombre de compétiteurs, c'est le 4x4 des minnows. Il passe partout, et fait à peu près tout, si on veut lui imprimer une nage chaloupée, totalement naturelle à la façon d'un poisson en balade, il suffit... de ne rien faire sinon le ramener à vitesse modérée, en accelérant la cadence sa nage devient plus puissante et resserrée, et lorsqu'on veut jouer la carte de la provocation il n'est pas contre se faire "secouer" par de gros twitches. A vous d'adapter son action en fonction de l'humeur des poissons. Un must have!

DSC_1628___.JPG

SQUADSHAD : Autre incontournable pour la pêche du bass aux leurres durs, sa nage serrée lui permet de rester pêchant même par très faible vitesse de récupération ce qui autorise une lenteur pouvant décider un poisson ni actif ni inactif mais attendant juste un signal pour attaquer. C'est aussi un excellent moyen de provoquer un bass qui attaquerait non pas par faim mais par instinct de territorialité, voulant juste chasser l'intrus. Nageant à 1,5 m de profondeur, il est l'allié des pêcheurs aux cours de premiers froids, lorsque les poissons descendent d'un étage à la recherche de leur température de confort. Je m'en sers aussi comme leurre de prospection à la manière d'un crank.

DSC01258___.JPG

DSC_2061___.JPG

DSC01266___.JPG

Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter beaucoup de réussite, les semaines qui viennent vont certainement être fructueuses, en suivant ces conseils il y a fort à parier que vous tirerez votre épingle du jeu et qui sait peut être aussi faire tomber vos records personnels, c'est tout le mal que je vous souhaite!

P1000237___.JPG

P1000548___.JPG

Le Gascon

 

Vidéos

Conseils

REVENDEUR WEB

PROSHOPS

illex