C'est l'ouverture !

Actualité rédigée le 7 Mar 2016 par Danny FRIGOT.

 

Nous voilà dans la dernière ligne droite, à quelques jours de l'ouverture des cours d'eaux de première catégorie... Un dernier check up s'impose.

En terme de canne, pour les cours d'eau de mon secteur de Normandie, une véritable UL digne de ce nom est indispensable. Pour ma part, j'ai opté pour la seconde année pour la Stream Master 1712 L. Un petit bijou de technicité suffisamment puissante pour brider un gros poisson qui pourrait croiser notre chemin puisque j'ai vu tenir tête à des chevesnes de plus de 65cm sans sourciller la saison dernière mais reste tout de même suffisamment « light » pour prendre du plaisir avec les poissons modestes courant chez nous et surtout être très performante et précise sur des lancers de leurres de moins de trois grammes.

1.jpg

Cette canne sera équipée d'un Stradic 1000 Ci4+ pour avoir une récupération relativement élevée pour permettre à mes leurres de nager lors des phases de pêche de l'amont vers l'aval avec des cours d'eau qui auront en ce début de saison un débit quelque peu élevé. En terme de ligne, j'ai opté depuis plusieurs saisons maintenant pour une tresse 8 brins de 8/100 qui m'offre une fluidité au lancer incomparable et donne de par l'aisance au lancer, une faculté à se concentrer uniquement sur la cible et donc avec l'expérience une précision inégalable comparé à un nylon... aussi bon soit-il !

Un bas de ligne en fluoro de 14 à 18/100 suivant les conditions et d'une cinquantaine de centimètre reste indispensable pour pallier au manque de discrétion de cette tresse, toujours de couleur.

Concernant les leurres, j'opte en début d'année pour des modèles relativement gros pour nos cours d'eau du Tiny fry 50 à Tricoroll 67mm. Ceci s'explique par le fait que les eaux sont encore très froide et avec un débit élevé. Les poissons dans ces conditions ont toujours tendance a économiser leurs forces et ne se déplacent donc pas forcément sur une proie jugée trop petite qui ne leur apportera pas un apport énergétique comparable à ce que la course pour le saisir va leur dépenser dans ces conditions.

Ma sélection de début de saison se tournera donc sur plusieurs références :

Tout d'abord le Tiny Fry 50 reste un incontournable depuis une décennie. Modèle polyvalent existant en suspending ou sinking, il vous permettra de peigner les zones peu profonde habitées par des petits fourrages de type vairons ou gonjons. J'utilise les coloris truitelles pour ma part, plus tard dans la saison.

2.jpg

Le second modèle incontournable également, on ne le présente plus, il s'agit évidemment du Tricoroll 55 disponible désormais en version Flottant, Suspending, Coulant et Heavy weight. Si les coulants n'ont plus à être présenté et ont pour principale qualité de pouvoir pêcher plus profond et peigner des virages inaccessibles avec des leurres F ou SP. Les deux premiers en revanche, nous les avons eu en test l'année dernière et ils ont vite fait leurs preuves, en particulier pour moi le 55F Gold Yamame qui m'a valu un grand nombre de beaux poissons la saison passée.

3.jpg

4.jpg

5.jpg

Enfin dans votre boite, d'autres modèles ne sont pas à négliger, le chubby minnow avant tout, un modèle du même gabarit que le Tiny 38 mais plus trapu et plus lourd ce qui facilite les lancers à longues distances.

7.jpg

Le Depup, modèle à grande bavette mais flottant à l'arrêt qui vous permettra de vite descendre dans un trou ou au pied d'une souche. Et évidemment le Flat fly 50, cousin affiné et silencieux du Tiny fry 50 qui aura la faculté de décider des poissons éduqués au bruit et vous permettra de pêcher plus aisément les zones de courant.

Un point crucial pour moi, qui vous semblera peut être être un détail... le choix de l’agrafe ! J'ai l'habitude de changer très souvent de leurre pour chercher le bon paterne et trouver celui qui déclenchera le plus de touche. Il est vrai que la réalisation d'un nœud à chaque changement peut être un frein à ces changements c'est pourquoi j'utilise ces micro snaps en supprimant l'anneau brisé d'origine des leurres pour éviter la multiplication d'articulation donnant trop de liberté au leurre en engendrant bien souvent des décrochages excessifs de nage dans les veines de courant.

8.jpg

Concernant la technique de pêche j'ai toujours tendance à pêcher dans nos petites rivières de l'amont vers l'aval pour une approche plus discrète et une évolution plus naturelle du leurre et très souvent en wadding. Il nous faudra cependant attendre le début mai pour pouvoir mettre les pieds dans le fonds de la rivière et ainsi éviter de piétiner les truitelles de l'année encore trop faible pour fuir devant nos pieds.

9.jpg

Plus que quelques jours, bonne attente et bon week-end à tous

Danny

 

Vidéos

Conseils

REVENDEUR WEB

PROSHOPS

illex