Championnats du monde 2014 : LA PREPARATION.

Actualité rédigée le 12 Nov 2014 par David MENTEUR.

Un retour sur notre préparation avant le 7ième championnat du monde de pêche aux carnassiers aux leurres artificiels. L'enjeu était de taille et nous avions jusqu'au 16 septembre pour explorer les multiples secteurs du lac du Bourget à Aix-les-Bains. La condition pour réussir : consacrer du temps et de nombreux week-end pour être prêts et tout donner le jour "J".

1.JPG

Objectif n°1 : établir une cartographie du lac. Pour cela, nous avons beaucoup navigué et écho sondé ce qui nous a permis de cibler des points précis. (Merci à Quentin DUMOUTIER pour son aide dans la réalisation de cette cartographie).

2.JPG

Objectif n°2 : trouver la pêche et les postes clés. Lors des pré-fishing, nous avons exploré une multitude de pattern pour vérifier nos hypothèses et être sûr de ne pas passer à côté de quelque chose. Mais petit à petit, nous sommes revenus sur nos techniques de confiance et les leurres qui ne nous ont jamais trahi dans les grands lacs alpins. De fait, les Nitro Shad "180" coloris "Sardine" et "Ghost nishiki" ont fait fureur lors des premières sorties. Comparés aux Nitro "120" et "150", le "180" nous donnait beaucoup plus de touches, de part son volume et sa vibration plus importante.

3.jpg

Le Nitro Bole Shad "140" et "180" et le Nitro Slim Shad "180" ont également permis de toucher quelques poissons lorsque la pêche était plus difficile. Les premiers offrant une vibration moins puissante et le second permettant une pêche de réaction sur des animations amples et très vives.

4.JPG

Pour la recherche de gros spécimen, comme d’habitude le Dexter shad 250 est une valeur sûre. On l'utilise beaucoup en "cranking " pour nous permettre de pêcher toutes les couches d'eau et les poissons montent souvent de plusieurs mètres pour le saisir.

5.jpg

6.jpg

Au fil des week-end, nous avons pu constater des évolutions. Pour les coloris, le jelly shad et le perche offrant de bons résultats et le Shiner prenant progressivement le pas sur tous les autres. Les brocs étaient aussi de plus en plus réceptifs sur les tailles inférieures (120 et 150). C'est d'ailleurs grâce au Nitro 150 Shiner que nous prendrons la plupart des poissons lors de la compétition.

7.JPG

8.JPG

Et des constantes : les poissons étaient plus réactifs sur les animations "sèches" en début de journée puis au fil des heures, les prises se faisaient sur des animations plus lentes et en "cranking". Ils attaquaient aussi très souvent sous le leurre juste derrière la tête plombée, ce qui nous a permis d’ajuster le placement du triple voleur. Parallèllement, nous avons validé plusieurs zones où les brocs semblaient être plus concentrés.

9.jpg

Un clin d'œil sur les cannes favorites ! L’Ashura "The Artist B220H" est LA canne. Elle nous permet de lancer et d'animer une grande panoplie de leurres avec aisance et facilité. Une dédicace spéciale à une petite nouvelle de cette année, la Délivrance "B 250 XXH The Wild Dog", qui grâce à sa longueur et à sa puissance nous permait de propulser les Dexter 250 (et bientôt les 370 !) à des distances stratosphériques. Un gros avantage dans ces milieux immenses.

La cartographie réalisée, le matériel sélectionné, les postes ciblés, il nous fallait ensuite établir une stratégie dans laquelle il était indispensable de tenir compte de la météorologie et du changement de comportement des poissons, mais vous connaissez déjà la suite…

 

Du même auteur :

COUPE DE FRANCE ST JEAN DE LOSNE (18 Oct 2017 )

Monteynard - la (presque) revanche ! ( 2 Jul 2017 )

LES BOOSTERS ( 8 Dec 2016 )

Serre-Ponçon nous sourit ! (27 Sep 2016 )

Vidéos

Conseils

REVENDEUR WEB

PROSHOPS

illex