Chevesnes versus micro-jig !!!!!!!!

Actualité rédigée le 12 Nov 2012 par Vincent BARBAGALLO.

Cette année 2012 sera pour moi comme pour certains de mes amis à marquer d’une pierre blanche en termes de pêche.

En effet les différents aléas climatiques et les modifications sans cesse de la température de l’eau ont contrarié les habitudes alimentaires de nos partenaires de jeux favoris.

Cet été une seule espèce de poisson est restée réellement  et en permanence active,  le chevesne.

A cette occasion, nous avons décidé avec un ami d’aller tenter ce magnifique adversaire souvent délaissé par erreur.

photo_1.jpg

Certaines de nos connaissances nous vantaient en permanence l’intérêt  du micro-jig pour la pêche du chevesne quand ces derniers se tiennent à environ 30-50 cm sous la surface de l’eau, donc pas en position de gobage.

Nous avons donc décidé d’essayer cette technique en descendant en float-tube différentes rivières aux courants plutôt soutenus…

Mais tout d’abord qu’appelons nous un micro-jig ?

photo_2.jpg

En fait, ce que nous appelons « micro jig » est une petite tête plombée (Jig Head) sur laquelle est fixé une jupe en silicone.

Sur l’hameçon nous fixerons ensuite un trailer.

Comme modèle de petite tête plombée, mon choix s’est porté sur les Finesse Jig head.

finesse_jig.jpg


Le choix du poids dépendra du courant, de l’endroit où se tienne les poissons dans la couche d’eau et enfin de notre vitesse de pêche. Il oscille le plus souvent entre 1,8 gr (1/16 Oz) et 3,5gr (1/8 Oz).

En termes de rubber nous utiliserons les Spinners  Baits Skirts.

 baits_skirts.jpg

Au niveau des couleurs il faudra principalement vous adapter à l’humeur des poissons et  à la couleur de l’eau.

Cette jupe sera fixée sur la hampe du jig à l’aide de fil Kevlar noir utilisé pour le montage des mouches ou à l’aide d’une fine tresse solide.Le but étant de donner du volume à votre leurre tout en lui donnant un semblant de vie.

Petite astuce pour monter vos micro-jigs : n’hésitez pas à utiliser le matériel qui sert à monter les mouches, les étaux et autres outils de montage vous rendront bien service.

Quel trailer utiliser ?

Le trailer est un élément important de la pêche au micro-jig car il apportera du volume et dans certains cas du mouvement.

Son choix dépendra bien souvent de l’humeur des poissons. Il vous sera donc nécessaire d’essayer différents modèles et différentes couleurs pour tomber sur celui qui sera le plus efficace le jour J.

Voici les quelques modèles que je privilégie :

1)      Le Jaco Knuckle

jacko.jpg

Ce petit leurre souple de 2 pouces est muni d’une queue de shad .

Cette dernière de petite taille fera des micro vibrations qui seront très efficaces sur les chevesnes.

2)      Le Method Shad

 

method.jpg

 

J’utilise  le modèle de taille 2’ qui va sortir pour la nouvelle collection 2013.

3)      Le I Shad

ishad.jpg

En taille 2’8’’, il vous sera utile quand nos amis ne voudront pas de leurres à fortes vibrations.

N’ayez pas peur d’utiliser des couleurs vives,  nous avons réalisé nos plus belles pêches  avec un coloris orange fluo !!!!!!!!!!!

Mais quelle canne utiliser ?

Le choix de la canne est dicté par plusieurs paramètres ;

-          Elle doit être capable de lancer un leurre de faible grammage.

-          Elle doit être maniable afin d’être le plus précis possible, notamment quand les chevesnes se trouvent sous les frondaisons.

-          Elle doit nous permettre de sortir sans difficulté un gros chevesne bien énervé

C’est pourquoi j’ai choisi la Délivrance S183L LIGHT RIG VERSATILE,  qui répond parfaitement à toutes ces exigences.

canne_183_l.jpg

 

Ses 183 cm en font  une canne très agréable à utiliser en Float-Tube .

Associé à cette canne,  un moulinet de taille 2500 conviendra parfaitement. En fonction du courant, de l’encombrement, et de la taille des poissons, il sera muni d’une tresse de 6 à 8°/°° et d’une tête de ligne en fluorocarbone de 16 à 18°/°° .

Action de pêche 

 

photo_9.jpg

Cette technique est à utiliser quand les chevesnes sont en vadrouille à 30-50 cm sous la surface de l’eau.

Ce leurre est très simple à utiliser puisqu’il suffit uniquement de le ramener en linéaire !!! On ne peut certainement pas faire plus simple !!!

Veillez par contre à bien faire nager votre jig à environ 20 cm sous la surface de l’eau de manière à être plus efficace.

photo_10.jpg

Concernant l’action de pêche proprement dite deux solutions se présentent  à vous.

Si les poissons sont visibles, lancez votre leurre à 1m50 ou 2m d’eux et faites leur passer dans leur champ de vision.

Si  vous ne les apercevez pas, il faut alors vous comporter en véritable chasseur en lançant méthodiquement votre micro-jig où vous soupçonnez leur présence.  Par exemple, les frondaisons, les chutes d’eaux, les couloirs d’herbiers, les veines de courants …

Vous devez utiliser votre micro-jig comme si vous faisiez du power fishing.

Les touches peuvent être très différentes. Quelquefois relativement discrètes, elles se manifestent par un léger « gratouillis » et demandent un ferrage immédiat. D’autres fois, et surtout dans les courants agités, les chevesnes très opportunistes se ruent sur votre leurre.  Il n’est alors pas forcément nécessaire de les ferrer tant l’attaque est violente…

photo_11.jpg

J’espère vous avoir bien présenté cette technique très efficace en vous donnant envie de l’utiliser afin de taquiner ces valeureux combattants !!!

A bientôt.

Vincent

 

Vidéos

Conseils

REVENDEUR WEB

PROSHOPS

illex