Faute de grives...

Actualité rédigée le 9 Dec 2014 par Alain FOULON.

La recherche du chevesne n’est pas ce que je préfère. Mais quand la pêche en première catégorie est fermée, elle peut présenter un certain intérêt, notamment si le parcours est jalonné de courants bien oxygénés rythmés par de grands plats colonisés par de plus beaux spécimens. Au mois d’octobre dernier, je me suis donc rendu sur l’Allier, en seconde catégorie, pour traquer quelques chevesnes au poisson nageur.

Muni d’une série de Tricoroll 47 S et HW dotés d’hameçons simples, et armé de ma Stream Master 1712L, je me suis dans un premier temps concentré sur les bordures pour leurrer les quelques poissons postés sous les frondaisons. Des attaques franches m’offrirent mes premières prises et des luttes plaisantes, bien que peu endurantes malgré la force des veines d’eau dans lesquelles elles s’engageaient presque systématiquement. Mais c’est logiquement dans les grands calmes que je pris mes plus beaux chevesnes dont la taille approchait les 45cm.  Les rafales de vent emportaient les premières feuilles mortes jusque dans le lit de la rivière qui se couvrait d’un manteau de débris végétaux dans les secteurs les plus calmes. Je ne devais finalement pas bouder mon plaisir et c’est sous un soleil radieux que les captures s’enchainèrent à un rythme régulier avant de diminuer progressivement avec la baisse de la luminosité. Comme je vous l’indiquais, je n’éprouve aucune attirance ni sympathie particulières pour ce poisson, mais faute de grives… Bien entendu, tous ces poissons furent remis à l’eau avec toutes les précautions d’usage.

1.JPG

2.JPG

3.JPG

4.JPG

5.JPG

6.JPG

7.JPG

8.JPG

9.JPG

10.JPG

11.JPG

Au plaisir de vous rencontrer au bord de l'eau !

Alain Foulon

 

 

 

Vidéos

Conseils

REVENDEUR WEB

PROSHOPS

illex