FINALE du championnat de France pêche du bord

Actualité rédigée le 13 Nov 2014 par Morgan CALU.

Le 2 novembre s’est déroulé l’ultime date du championnat de France pêche du bord. Cette Finale a eu lieu à Toulouse, sur un vaste secteur comprenant le canal latéral, le Brienne et le midi ainsi que la Garonne. Avant la finale, je pointe à la troisième place du classement général et j’ai une bonne carte à jouer pour rester sur le podium du championnat. La finale se déroulera en une seule manche de 6 heures non-stop. Les spots n’auront donc pas de répit et les poissons n’auront pas la possibilité de se recaler. Qui plus est, il sera difficile d’aller à la pêche aux infos en cours de compétition.

J’arrive dans la ville rose le samedi midi, après un long périple en avion + voiture. Je rejoins Sylvain GARZA du team ILLEX. Nous procédons à un rapide repérage, notamment sur la Garonne, ou la concentration de chevaine est impressionnante. Les chevaines de plus de 35cm (maille du chevaine en pêche du bord) se compte pas dizaines voire centaines. La météo annonce des conditions similaires aux jours précédents et je parie sur un maintien de l’activité des chevaines sur la Garonne. Le lendemain, j’espère être le premier sur place. Le soir, après une virée en Garonne en compagnie de Sylvain et Kevin, je prépare le matériel à l’Hôtel. Je monte ma Pepper S210ML Akoya Pearl et ma The Artist S210M.  La première me servira à pêcher au LS (Method Shad, Glossy Shad…) et la seconde à pêche au cranck (Dchubby, Aska MR…).

Le lendemain matin, je rejoins tous les compétiteurs sur les bords du bassin… Après la présentation des compétiteurs et le briefing, il est déjà temps d’en découdre. Une fois le coup d’envoi donné, je file sur les spots repérés la veille. Je pêche au Aska MR, et sors deux petits chevaines non-maillés. Le soleil n’est pas encore levé, et je ne panique pas sur l’activité des chevaines qui semble encore au point mort. Puis c’est le « drame », sur les coups de 9h/9h15, le vent se met à souffler. La météo n’avait rien dit à ce sujet, et cela semble caler les chevaines de la Garonne, alors très exposée au vent. N’ayant plus une touche depuis que le vent est apparu, je décide vers 10h de repartir sur le canal de Brienne. Et comme un « malheur » n’arrive jamais seul, il apparait que les poissons ont apparemment été très actifs dans les eaux claires du canal latéral et du canal de Brienne durant les deux premières heures de compétition. Il s’est fait de nombreuse perches et nombreux chevaines à vue en bordure… Les berges ont alors déjà été très peignées et grattées par la horde de compétiteurs. Seulement un tiers de la compétition s’est écoulé et je suis déjà hors course… Inutile de passer derrière les autres compétiteurs, je prends alors la décision d’aller sur le canal le moins pêché, le canal du midi. L’eau y est trouble, empêchant une pêche à vue. Je me lance donc à gratter les berges, dans l’espoir d’y déloger une perche, un petit sandre ou un black-bass. Vers 11h, le long d’un rideau de palplanche, alors que je pêche avec un shad de 2’’ blanc, sur une dérive, je prends un grand mou et je vois ma ligne faire un « s » en revenant vers moi. Je reprends contact et ferre énergiquement. Je pense un quart de seconde à une brème s’étant pris dans la ligne (ca fait le même genre de touche…), mais c’est très lourd et je vois un grand reflet blanc. Aïe, je pense alors à un beau brochet et redoute la coupe de mon bas de ligne 20/100. Finalement (au bout de quelques secondes seulement), j’aperçois un magnifique sandre. Je sur-ferre alors 3 ou 4 fois afin de finir de piquer mon petit hameçon n°4 dans la gueule très dur de ce gros sandre. Le percidé se bat lourdement avec de grands coups de tête rageurs, mais le combat n’est qu’une formalité avec la Pepper Akoya Pearl ! Décidément, cette canne me surprendra toujours de par sa réserve de puissance exceptionnelle pour une ML. Sans elle, je doute même que j’aurais réussi à bien piquer la gueule dure de ce magnifique sandre.

Le sandre accuse 73,5cm. Il s’agit du plus gros poisson capturer sur le circuit pêche du bord cette année !

 

10744663_10205067786800146_774045770_n.jpg

Ce poisson me remonte le moral, mais il me manque pas mal de points pour rattraper les autres compétiteurs.

Peu de temps après, je rate un beau black-bass d’environ 40cm qui est sortie des frondaisons pour aspirer mon leurre. Le problème, c’est qu’il a manqué mon leurre et ne daignera pas retenter une attaque…

Après cela plus rien à signaler. Le désert jusqu’à la fin de la manche… Mon pari de début de manche n’aura pas abouti. Le fait que les poissons de Garonne se soient calés, couplé à la grosse activité sur le canal en début de manche résonne comme une double sanction. J’aurais été à contre-courant de la pêche durant toute la finale. Je termine à la 14ème place/20 de cette finale. Je suis d’autant plus déçu qu’il  est assez rare (sans prétention aucune) que je me rate à ce point sur une date. Pour mémoire, mis à part Saint Maur en 2013 (ou la grande majorité des compétiteurs avait comme moi fini capot, la marne étant en crue…), c’est ma plus mauvaise date depuis la création du GN CARLA en 2012…et malheureusement, c’est pendant la Finale. C’est la dure loi de la pêche en compétition et les autres compétiteurs ont été très bons. Les premiers du championnat méritent amplement leur place !

Je termine donc à la 6ème place du championnat de France pêche du bord. Je suis surement le grand perdant du jour, mais ça passera rapidement. Je retiens une ambiance toujours aussi bon enfant, un circuit qui s’améliore d’année en année et encore de belles rencontres.

 

Je tiens donc à remercier tous les organisateurs, bénévoles, commissaires et toutes les personnes ayant contribué à la qualité de ce circuit. Un sincère remerciement aussi à Michel POLYDOR et Alexandre PORTHEAULT pour leur engagement. Un grand merci à ILLEX pour son soutien sans faille depuis 3 ans maintenant. Un clin d’œil et un remerciement à ma compagne, Agathe, qui me laisse filer de nombreux et long week-end à travers toute la France depuis la Corse…

A l’an prochain, je tâcherai de faire mieux et ferai encore et toujours de mon mieux !

 

 

 

Vidéos

Conseils

REVENDEUR WEB

PROSHOPS

illex