OPEN DE LACANAU LA DERNIERE BATAILLE POUR LA D1

Actualité rédigée le 11 Dec 2008 par Jean-Luc MACHEBOEUF.

 

 
COMPTE RENDU
 
OPEN DE LACANAU
 
TEAM ILLEX
 
MACHEBOEUF JEAN-LUC ET DE ARAUJO ALFREDO
 
 
 Lacanau_08_1_595.jpg
 
Suite à notre belle troisième place sur l’open du Rhône les 22 et 23 novembre, nous devons défendre notre 16ème place au classement général et notre qualification en D1, voir même l’améliorer pour rentrer dans le top 10, l’objectif que nous nous étions donnés en début de saison.
 
Vendredi matin 5h00, direction Lacanau, ce n’est pas moins de 550 kilomètres que nous allons parcourir pour rejoindre la presqu’ile Médocaine, nous partons à cette heure pour passer l’après midi à repérer et sonder le Lac.
Arrivés sur place, le vent souffle à près de 70km/h, plusieurs bateaux sont déjà là,  et ne s’aventurent pas à mettre à l’eau.
Pour nous aucun problème, nous avons déjà testé le Navigator dans ces conditions au Bourget.
Nous jouons le fairplay en embarquant l’équipe Perret/Desquine, nos amis et partenaires d’entrainement sur le lac de Villerest, car ils ne veulent pas prendre le risque de mettre leur Cap 360 à l’eau dans ces conditions.
Nous lançons les 80cv du Navigator à fond dans les creux d’un mètre cinquante, ça tape fort, nous prenons de l’eau plein la figure mais le comportement du bateau est irréprochable.
Dans les vagues nous avons de la difficulté à interpréter les échos donnés par les deux sondeurs.
Nous allons principalement délimiter les cassures avec le GPS pour y revenir rapidement pendant le concours.
Les poissons sont pour la plupart calés sur le fond et dans les cassures, nous ne trouvons que peu d’échos décollés.
Après plusieurs grosses averses, nous rentrons complètement trempés au chalet pour nous changer.
Le soir nous prenons un moment avec Alfredo pour définir et caler notre stratégie par rapport à ce que nous avons observé.
Deux solutions ressortent de notre analyse, soit nous prospectons les bordures en power fishing pour rechercher les brochets, soit nous nous concentrons sur les fausses et leurs cassures à la recherche des perches et des sandres.
D’après les informations que nous détenons, les brochets et les perches sont bien représentés alors que les sandres le sont dans une moindre mesure, mais tous se tiennent dans les fausses à cette saison.
Notre décision est prise, nous pêcherons ces profonds en verticale pour l’un et en linéaire pour l’autre.
 
Samedi 9h00 le départ est donné, le temps a complètement changé, il n’y a plus de vent, nous partons dans la deuxième vague en direction des fausses repérées la veille.
Nous remarquons que les poissons sont beaucoup plus décollés que lors de notre repérage.
Une heure passe mais pas une touche, il en est de même pour les autres équipages proches de nous, pourtant nous insistons car nous sommes persuadés que les poissons sont là et nous avons une totale confiance en notre stratégie.
En fin de matinée les choses changent et quelques perches se prennent autour de nous.
Alfredo enregistre sa première touche en verticale sur un Gambit Shad Tail 4.5’’ Water Melon sur tête plombée Straight Jig Head 7g et remonte une perche non maillée, puis une autre et enfin une troisième qui elle compte, 28cm.
 
Lacanau_08_2_595.jpg
 
Nous sommes libérés et pouvons maintenant pêcher sereinement puisque nous avons sauvé le capot.
Les perches sont actives et il faut en profiter, c’est mon tour je prends ma première perche puis une autre mais aucune ne maille.
Alfredo est dans un grand jour puisqu’il prend une autre perche maillée de 27cm puis un brochet de 59cm.
 
Lacanau_08_3_595.jpg
 
Le manque de vent ne me permet pas de présenter correctement mon leurre pour déclencher les touches en linéaire et je n’arrive pas à trouver la solution.
La fin de la manche se rapproche et toujours rien une demi-heure avant la fin une légère brise se lève, je me replace de façon à peigner la cassure correctement en dérive naturelle, les premières touches ne tardent pas, après plusieurs ratés, je prends une perche non maillée en Texan avec un Gambit Pin Tail 4.3’’ Chartreuse puis sur la seconde dérive, je sors mon premier poisson maillé, une perche de 29cm.
 
Lacanau_08_4_595.jpg
 
Nous rentrons au port avec 4 poissons, le bilan est positif, cela nous permet de prendre la 9ème place au classement provisoire.
 
Dimanche 9h30, le vent c’est renforcé, je suis confiant, cette fois nous partons dans l’avant dernière vague, nous nous dirigeons sur la même zone que la veille.
Déjà plusieurs équipes sont en place, nous positionnons le bateau de façon à faire une dérive naturelle sur la cassure.
Après une demi-heure nous sortons nos premières perches non maillées, les plus gros poissons ne sont pas encore en activité sur cette zone, nous remarquons que ce n’est pas le cas partout car nos amis Michel Perret et Jean-Claude Desquine font un quota de 3 brochets dans la première heure.
Nous décidons rapidement de changer de poste pour effectuer une dérive 300 mètres en amont de leur zone où nous avions marqué au GPS une cassure passant de 3.5 mètres à 7 mètres lors de notre repérage.
Nous lançons un marqueur à l’eau, il nous aidera à nous replacer rapidement après chaque dérive, je monte un NSJB 112 Clear Ayu sur tête Lighting Head 7g et de suite je manque une touche, puis une deuxième, je ralentis la dérive et moins d’une minute plus tard je prends une belle perche de 39 cm.
Nous replaçons le bateau vers le marqueur pour effectuer notre deuxième dérive et encore une grosse touche, le poisson est pris, je le remonte et Alfredo l’épuise, c’est un brochet de 59 cm.
Nous restons concentré et continuons à faire et refaire cette dérive en nous décalant à chaque fois.
Cette option est la bonne puisque nous allons refaire 4 autres perches maillées et une quantité impressionnante de petits poissons.
 
Nous réalisons ce quota une heure avant la fin du concours et ,nous prenons la décision de tout miser sur le brochet en peignant les bordure exposées au vent, en Power Fishing, Alfredo avec un Freedy 170 Mat Tiger et moi avec un Spinnerbait Super Eruption 1/2Oz couleur Ayu.
Une demi-heure passe quand j’enregistre une belle tape au ras des herbiers, mais le poisson ne se pique pas.
Nous allons insister sur cette zone sans réussir à provoquer ce brochet une nouvelle fois.
Nous rentrons malgré tout satisfaits car nous engrangeons des points précieux pour le classement général. Et nous conservons notre 9ème place sur cet open.
 
Lacanau_08_5_595.jpg
 
LE CLASSEMENT
 
1er         KHANFOUR / KERDJOU                   4929 points
2ème       ALEXENDRE / ALEXENDRE              4523 points
3ème       DESQUINE / PERRET                       4217 points
 
9ème       DE ARAUJO/ MACHEBOEUF            3300 points
 
Nous terminons la saison comme nous l’avions commencée sur les chapeaux de roue puisqu’en deux concours nous passons de la 23ème à la 10ème place.
Nos objectifs de début de saison sont atteins puisque nous rentrons dans le top 10.
De plus nous remportons le classement du Big Fish avec notre brochet de 112.5cm pris sur l’Open Rhône à Valence.
 
 
Récapitulatif de notre saison
 
AFCPL
Open AFCPL de Vouglans                      5ème
Open AFCPL de Langres                       7ème
Open AFCPL de Penne d’Agenais          31ème
Open AFCPL du Bourget                       21ème
Open AFCPL de Dordogne                     Non classé
Open AFCPL de la Saône                       Non classé
Open AFCPL du Rhône                          3ème
Open AFCPL de Lacanau                       9ème
 
Autres
Grand prix de France à Limoges           4ème
St Jean de Losne                                 3ème
Pannecières                                        15ème
 
 
Un grand merci à tous nos sponsors qui nous ont fait confiance cette saison:
 
Illex
Pezon et Michel
Le Pêcheur Roannais
Electribat
J.P. Gérard Nautique
Xanders
 
 
Jean-Luc Macheboeuf
 
 
 
 
 
 
 

Vidéos

Conseils

REVENDEUR WEB

PROSHOPS

illex