Open streetfishing de Limoges 2013

Actualité rédigée le 20 Nov 2013 par Morgan CALU.

Ce samedi 2 novembre, s’est déroulé l’avant dernier street de la saison : L’open de Limoges. Cette date fait figure de classique, et la pêche s’y révèle souvent technique. Par ailleurs, c’est une date qui me réussit plutôt pas mal (2ème en 2011, 4ème en 2012)…

 DSC_0412.JPG

C’est donc remonté à bloc que je me prépare pour cette date, en vue d’y prendre le maximum de points pour le championnat de France.

Nous faisons le trajet Romain , Arnaud et moi-même pour nous rendre sur les bords de la Vienne. A notre arrivée, nous procédons à un repérage. L’eau est couleur whisky, mais assez limpide et surtout basse. Le repérage laisse présager une pêche difficile, mais on espère tous une bonne surprise de la Vienne.

Le jour J, nous sommes une trentaine prêt à en découdre. Mon binôme de la journée sera Elian Francheschini (comme à Verdun en 2012). Nous tombons rapidement d’accord sur la stratégie et partons pour la pêche, une fois le coup d’envoi lancé.

Nous tentons d’abord notre chance à l’insecte (woodlouse), mais les chevaines collent leur nez dessus sans conclure, c’est rageant mais cela montre qu’ils ne veulent pas d’un leurre présenté en surface. Finalement au bout d’une demi-heure, j’enregistre une première touche et prend mes premiers points de la journée avec un chevaine de 425mm. Sur le lancer d’après, je me fais couper par un brochet d’environ 70cm… Dommage, mais en 20/100 avec un leurre de 2 pouces, ça ne pardonne pas. Un peu plus tard, c’est au tour d’Elian de sortir une très belle perche de 307mm. Peu de temps après, Elian tape un chevaine d’au moins 45cm, mais ce dernier cassera en essayant de l'extirper de l'eau. Dans la même minute je prends une cartouche sur l’Akoya pearl et sors non sans grand mal, un très beau chevaine de 50cm ! L’Akoya pearl permet un contrôle inégalé des dérives et un travail parfait du leurre. Les touches sont ressenties parfaitement. Un vrai plaisir et un vrai plus, surtout en condition de pêche difficile. Quelques minutes après ce gros chevaine, j’en refais un autre de 420mm. J’ai alors trois poissons au compteur et il reste environ 1 heure de pêche. Nous sommes confiants et je sors finalement une magnifique perche de 465mm après une bonne tape parfaitement ressentie avec l'Akoya Pearl. 

PB020006.JPG

La manche prend fin, nous rentrons au QG. Mais le "cauchemar" commence. Nous avons raté une info au briefing, à savoir que les fiches de captures devaient être rendues avant 12h05. Il est 12h12 quand nous rendons les notres, alors que les documents que nous avons dans nos mains, laissent implicitement penser que nous avions jusqu’à 12h15, puisqu’il y a un quart d’heure de battement entre la fin de la pêche et le début du repas, mais qui visiblement ne servait à rien…

Nous écopons « donc » d’un carton jaune aux allures de sanction, puisque quoi qu’il arrive, nous serons rétrogradés de 2 places… (?). Une fois le « repas » passé, nous repartons Elian et moi, mais nous sommes blasés. Je me dis que ma seule chance d’être sur le podium et donc de finir premier. Mais dans tous les cas, j’aurais perdu de précieux points et d’autres concurrents en empocheront gratuitement… Malgré cela, peu après le coup d’envoi de l’après-midi, je claque un parpaing de chevaine de 54,5cm. Plus qu’un poisson et c’est le quota. Quota rapidement bouclé, puisque je prends encore un dernier chevaine de 375mm (le plus petit du jour). Avec Elian nous continuons, nous d’abdiquons pas, mais le cœur y est forcément moins. A la fin de la manche, Elian termine quand même sur une belle note, avec une belle zébrée de 41cm.

 PB020007.JPG

Au final, je cumul 2,73 m de poisson en 6 poissons. Je me dis que la première place reste envisageable. Mais c’était sans compter sur un manque évident de réussite (encore une fois) en terminant à 1,5 cm du premier. Du coup je suis reclassé 4ème avec plus de 50cm d’avance sur le 3ème… Une journée cauchemar, malgré les beaux poissons et une démonstration de force avec L’Akoya pearl

Reste plus qu’à faire au mieux à Lyon et à oublier rapidement cet open, et de terminer cette saison en demi-teinte, sans aucune réussite…

 

A+

Morgan

 

Vidéos

Conseils

REVENDEUR WEB

PROSHOPS

illex