OUVERTURE 2010 " THE KICK-OFF"

Actualité rédigée le 23 Jun 2010 par Jelle VAN OPSTAL .

Enfin, après deux mois de brèmes et gardons, nous allions pouvoir commencer la nouvelle saison. Après une nuit agitée où j’avais eu du mal à m’endormir, le réveil a sonné. Tout le matériel était déjà dans la voiture et à 4h30 nous prenions la direction de notre lieu de pêche. A l’arrivée nous mettons le bateau à l’eau, papa s’occupe d’installer l’échosondeur pendant que je prépare les cannes. Nous avions fait le choix de tout d’abord pêcher en traîne et au lancer pour essayer de pêcher un brochet car nous avions de bonnes expériences des années passées. Le moteur démarre du premier coup, ce qui est primordial, non seulement pour la pêche bien sûr, mais aussi pour sa propre confiance en soi. Rapidement nous arrivons sur nos spots favoris, l’eau est limpide comme du cristal. Nous commençons donc à trainer entre 3 et 4 mètres de profondeur. Comme après une grosse demi-heure nous sommes toujours sans touches, nous décidons de changer. Et alors que nous ramenons nos cannes, ça y est ! C’est la canne que tient papa qui plie : le premier brochet de la saison est une fête et augure bien de la saison. Ensuite nous prenons encore deux brochets, puis c’est le calme plat. Nous décidons alors d’essayer moins profond, autour de 2 mètres. Le Freddy 170 Cat Walk Deep commence alors sa danse sous l’eau. Sur la canne de réserve il y a leMagsquad 128. Après une petite heure sans rien, nous décidons de prospecter plus profond. Peut être que comme l’eau est très claire, ils se tiennent plus profond … Le choix était bon car immédiatement je ferre. Je ressens les coups de tête d’un joli brochet. Après un beau combat le brochet monte en surface et il est difficile de décrire cet instant magique où le poisson apparaît. Quand il se laisse glisser sur le flanc, je le saisi et enlève rapidement le leurre. Le mètre indique 101,5cm ! Nous remettons le poisson à l’eau et le laissons regagner son territoire. Quel plaisir de prendre un brochet de plus d’un mètre dès le premier jour de l’ouverture !

     Afbeelding_009.jpg                 
 
 
Nous persévérons mais plus aucune touche ne fait chanter mon moulinet. Nous décidons alors de prospecter d’autres secteurs. Nous remontons donc la rivière à la recherche des sandres. Ici l’eau est légèrement trouble et je choisis donc un shad qui émet beaucoup de vibrations sous l’eau. La canne à shad rentre en action et c’est un Gambit curly tail 4.3 qui rentre en jeu. Le Gambit Curly Tail est en fait un ver avec une petite queue en forme de twist qui donne une super action en pêche. De plus la partie annelée entre le corps et la queue lui donne toute la souplesse nécessaire. Papa a rapidement quelques touches mais sans pouvoir concrétiser. Peu après, nous changeons pour une animation plus lâche et là nous pouvons ferrer nos poissons, même si nous en perdons toujours quelques uns. Nous pêchons avec nos leurres souples en lancer ramener dans des profondeurs entre 0.5m et 5m. Parfois la touche intervient dans moins d’1 mètre d’eau. La différence est énorme entre la présentation lancer ramener (diagonale) et la présentation verticale : le nombre de touches en lancer ramener est beaucoup plus important qu’en animation verticale. La tête plombée est un modèle football, afin de mieux faire glisser le leurre et son poids est compris entre 10 et 14 grammes tant que les conditions de courant le permettent.
 
Afbeelding_015.jpg
 
Nous restons à pêcher en lancer ramener jusqu’à ce que nous atteignons des fonds de 6 mètres et plus. Dans ces profondeurs, il n’y a alors que la verticale qui donne des résultats. Mais le temps change et maintenant le vent souffle dans la même direction que le courant ce qui rend la pêche plus difficile surtout que nous n’avons pas de moteur électrique pour compenser la dérive. Mais comme je le dis souvent, c’est quand il devient difficile de pêcher, surtout en présence de vent fort, que l’on a le plus de touches. A contrario, plus les conditions sont faciles pour pêcher, plus difficile il est, de faire mordre un poisson. Garder le bateau sur le bon spot en présence de beaucoup de vent devient de plus en plus dur mais nous continuons à prendre régulièrement des sandres maillés. Quelques perches de plus de 40 cm sont aussi de la partie pour notre plus grand plaisir.
Ce jour d’ouverture a été un bon cru, le « kick-off » a été donné.
 
Afbeelding_014.jpg
 
A bientôt,
 
Jelle Van Opstal
 

Du même auteur :

Nitro Lightning Jerk 130 Finesse (17 Aug 2011 )

Vidéos

Conseils

REVENDEUR WEB

PROSHOPS

illex