OUVERTURE DE LA TRUITE DANS LE GEVAUDAN (partie IV)

Actualité rédigée le 10 Jun 2016 par Alain FOULON.

L’avant dernier jour, nous primes la direction d’un nouveau spot sur une rivière capricieuse selon les dires de Jean-Marc, mais susceptible de réserver quelques belles surprises. Toujours équipé de mon ensemble casting, la prospection de la première veine d’eau, relativement profonde et tourmentée, allait m’offrir les premières sensations de la journée. Au deuxième lancer, une truite de taille respectable tourna autour de ma cuillère ondulante de 3g. Ce poisson finit par se piquer quelques instants après avant de livrer une lutte aérienne. Une seconde truite se laissa tenter sur le même poste et dans des conditions presque similaires.

DSC_0230.JPG

20160315_140054.jpg

DSCF5069.JPG

DSCF5072.JPG

 

DSCF5078.JPG

Nous remontâmes ensuite le cour d’eau pour découvrir des paysages magnifiques, les truites occupant les fins de courant malgré la faible température des eaux. DSCF5087.JPG

Un changement de secteur, plus en aval, nous offrit des paysages encore plus somptueux au fur et à mesure que nous pénétrions dans des gorges encaissées et que le profil de la rivière nous dévoilait un visage plus chaotique au milieu d’énormes blocs rocheux. La plus grande profondeur du lit de la rivière me fit opter pour un Tricoroll 55HW Gold Yamame. Dès mes premiers lancers, un nouveau poisson attaqua mon leurre avec agressivité dans un décor sauvage que la surface de l’eau reflétait par intermittence. Au cours de cette session mémorable, de nombreuses truites à la robe cuivrée vinrent me saluer, le temps de quelques photographies, avant de rejoindre leur élément.

DSC_0250.JPG

DSC_0253.jpg

DSC_0261.JPG

DSC_0264.JPG

 

DSC_0266.JPG

Il était presque le temps de quitter cette magnifique région. Le lendemain, nous primes l’initiative de prospecter cette même rivière mais plus en aval. Nous avions une heure de pêche devant nous, mais les conditions s’étaient fortement dégradées depuis la veille, une fine pellicule de neige recouvrant la chaussée par endroit, tandis qu’un vent extrêmement froid et violent balayait le paysage. Un froid tenace allait mettre notre résistance à l’épreuve alors que nous tentions désespérément de propulser nos leurres. Jean-Marc m’indiqua que ce secteur renfermait une petite population de chevesnes et d’ablettes. Aussi, je choisi de peigner ce spot au moyen d’un Tricoroll 55 HW Stripe Ablette. Une attaque très violente me confirma la pertinence de ce choix. La plus belle truite de ce séjour venait de succomber aux reflets de ce leurre malgré la turbidité des eaux et les conditions extrêmes que nous rencontrions. Une véritable merveille de la nature !

DSCF5093.JPG

DSCF5091.JPG

Enfin, le temps des séparations vint nous rappeler que tout a décidément une fin. Un dernier repas pris en commun. Un temps maussade et incertain. Jean-Marc renouant avec sa première passion. Le sentiment que l’amitié n’a pas d’emprise ni sur temps ni sur les hommes...

Alain Foulon

 

Vidéos

Conseils

REVENDEUR WEB

PROSHOPS

illex