Pêcher un "Gros Maigre"  !

Actualité rédigée le 9 Sep 2011 par Marc RUBIO.

La prise d'un maigre au leurre, fait rêver de nombreux pêcheurs et il est facile de le comprendre, car il est sans doute le plus gros prédateur marin qui soit accessible par les pêcheurs sportifs hexagonaux depuis le bord ou en bâteau, sur nos côtes de l'Atlantique.

Les quelques ficelles livrées par la suite, devraient vous aider à appréhender cette quête.

 DSC03279.JPG

 

Répartition.

On le trouve en gros pour ce qui nous concerne, du Pays basque à l'estuaire de la Loire. Sa présence est plus marquée du bassin d'Arcachon à la Vendée, où se trouve les estuaires qu'il affectionne pour se reproduire et notamment le principal, celui de la Gironde.

Il est présent sur les fonds de vase ou de sable, et près des plateaux rocheux où il trouve à se nourrir.

 

Saison.

Sa migration au printemps est liée à la température de l'eau, qui marque l'approche de la fraie. Les premiers sujets sont pris à la ligne dès le début du mois d'avril dans la région d'Arcachon, avant de les retrouver 1 mois plus tard de l'estuaire de la Gironde aux côtes charentaises. Les sujets mâtures ne quittent la Gironde et ses frayères que mi-juin, début juillet.

C'est une bonne période pour le rechercher, mais la meilleure reste celle des mois de "septembre/octobre" qui marque la migration retour et aiguise l'appétit du grogneur.

Carnivore, il engloutit pendant cette saison, crustacés, céphalopodes, poisson fourrage... pour faire les réserves indispensables à son voyage retour qui marque la fin de la saison.

 

Technique et matériels.

Il est possible de le prendre au leurre souple, comme au jig.

IMGP0823.JPG

La canne doit être puissante, la Element Rider 210 H est parfaite pour brider les puissants rushs, comme soutenir une tête plombée de plus de 80 gr et permettre une animation efficace. Canne light malgré tout, le plaisir du combat est conservé, même sur des poissons ne dépassant pas 5 kg.

IMGP3425.JPG

L'animation reine pour prendre un maigre, est celle dite « à gratter ».

Elle consiste simplement à faire sautiller sur le fond votre leurre, sans lui donner trop d'amplitude de manière à le garder en permanence près du substrat. Aussi simple soit-elle, elle reste la manière la plus courante de prendre une belle courbine au leurre.

IMGP0884.JPG

En fait, le plus compliqué revient au skippeur qui a la charge de bien connaître sa zone de pêche et de trouver le poisson.

IMGP0320.JPG

 

Quelques prises sont faites au leurre dur sur des hauts fonds, voir au leurre de surface par quelques chanceux, mais elles sont tellement anecdotiques qu'il ne semble pas que ce soit la meilleure manière de le rechercher. Il faut s'en remettre à la chance lors des sorties dédiées au bar. 

 

Le leurre souple. Certainement la technique la plus payante, mais surtout la moins onéreuse car les accrocs sont nombreux et les pertes de leurres ne le sont pas moins.

Les shads NSJB ou Nitro Shad et les slugs Nitro soft jerk lighntning, permettent de toucher les maigres dans toutes les circonstances. Pour les leurres de grande taille, un hameçon simple ou triple voleur permet de rater moins de poissons. Bien souvent, les maigres se contentent de mordre la queue et les loupés sont nombreux.

IMGP2029.JPG

 

IMGP2032.JPG

A la touche, il est donc conseillé de rendre la main avant de ferrer sèchement. Un peu de Nitro booster sardine ou crustacés améliore la prise en bouche du leurre.

 

Le metal jig. Très efficace, il est utilisé surtout sur les fonds "propres" pour éviter trop de pertes. Tous les Kenbu et Soubu du catalogue prennent du maigre.

Animé de la même manière que le leurre souple près du fond, le ferrage intervient quant à lui dès la touche.

Maigre_13.5.JPG

 

 

Pour finir quelques conseils.

Il est possible de toucher des maigres tout au long d'une marée, mais certaines zones peuvent être plus rentables au montant qu'au descendant et inversement. Il appartient donc au skipper d'apprendre  à connaître ses lieux de pêche, chacun ayant ses spécificités.

Le maigre réagit très bien sur des couleurs très vives comme le rose ou le chartreuse, mais les couleurs naturelles comme le bleu ou le ayu ne le laissent pas indifférent, au point de faire la différence certains jours.

Sur les chasses, aller gratter au fond où le maigre oportuniste ramasse tout ce qui y tombe.

Ferrer fort et à plusieurs reprises dès le premier rush car les décrochés sont nombreux.

A l'étale ne pas rendre les armes et se laisser aller à la sieste ou à un pique-nique trop prolongé, elle est souvent le meilleur moment pour piquer un poisson record.

maigre_22_kg.JPG

 

P9290049.JPG

 

Marco.

 

Du même auteur :

S'il n'y en avait qu'un... (11 Oct 2017 )

Pop en stock ! (15 Jun 2017 )

Dessalage de fin de saison ! (15 Dec 2016 )

Dexter "extra size" pour le maigre ! (16 Jul 2016 )

Vidéos

Conseils

REVENDEUR WEB

PROSHOPS

illex