UNE BELLE AVENTURE!

Actualité rédigée le 5 Oct 2017 par Fréderic LAUPIN.

De retour des championnats du monde de pêche des carnassiers aux leurres artificiels en bateau, voici le récit de notre aventure en Russie.

Après plusieurs semaines de préparation entre demande de visas, recherche d'infos sur le site de compétition et choix matériel, nous voilà sur le départ pour les terres et surtout les eaux soviétiques.

P1050083.JPG

Le vol se passe plus tranquillement que le transfert en voiture jusqu'à notre lieu de résidence. En effet, nous tombons sur un "pilote" qui respecte un code de la route bien à lui : à fond et on ne s'arrête, pas même au feu rouge! Nous arrivons tout de même sains et saufs sur le site dela compétition et prenons possession de notre chalet.

P1050147.JPG

La journée du mercredi est consacrée à régler tous les problèmes administratifs, à prendre la mesure de la grandeur du parcours ouvert sur la Volga (immense, 38 kms de long sur 4 à 5 de large) et à préparer le matos et la stratégie pour l'entraînement du lendemain.

P1050140.JPG

On prend doucement la température. Les russes font les choses en grand. Ils ont fait fabriquer 12 bateaux spécialement pour l'évènement, plusieurs chaînes de télévision sont présentes, le site officiel est hallucinant, tout est millimétré!

20170830_151441.jpg

1er jour d'entraînement.

Comme nous louons les bateaux à l'organisation, on nous informe que nous n'aurons de moteur électrique qu'un jour sur 2 en fonction du tirage au sort. On commence sans... pas top pour battre du terrain... 

Toutes les infos récoltées annoncent une pêche de sandre. Deux équipes partent donc explorer des cassants prometteurs (repérés sur la carte) et avec David nous prenons le contre-pied en allant éplucher une bordure au broc.

Nous enchaînons quelques perches de 25cm (la maille est à 30cm pour ces championnats) et prenons 2 brocs de 35cm. Les copains font pas mal de touches et quelques poissons (sandres et perches) mais rien de maillés. A midi, nous sommes dans le flou et l'après-midi ne nous apportera guère plus d'informations mise à part la capture d'un sandre bien maillé en cranking en pleine eau....

Les cerveaux bouillonnent au briefing du soir. On émet de nouvelles hypothèses pour l'entraînement du jeudi. Soit on ne pêche pas comme il faut, soit on est pas sur les bons secteurs...

On refait le film de se qu'on a vu, essayé, on réanalyse une fois de plus la carte, on rentre une nouvelle série de points GPS dans l'Hélix 10, on refait le tour des boîtes et on se remotive pour le lendemain.

P1050137.JPG

2ème jour d'entraînement.

Nous explorons des postes vierges en modifiant les patterns toujours sans grand succès dans les cassants et spots de pleine eau. A la mi-journée, nous retournons sur la bordure et continuons a faire tourner la boite en rentrant de plus en plus au coeur des herbiers et des joncs. C'est là que nous trouvons les poissons. Des petits brocs en série puis enfin un poisson de 70cm ! Ca y est on tient peut-être un truc : empiler les fish pour rentrer un maillé de temps en temps. Nos remplaçants de luxe Alain et Nico confirment la tendance, on doit pas être loin de la vérité. Par contre, il nous manque quelques heures pour valider des berges productives...

21317845_876573582500901_4915769400602348304_n.jpg

La soirée est consacrée à une préparation méticuleuse des cannes et des leurres car demain ça compte! Pour nous le combo principal sera la The Artist Black OPS armée d'une Texas jig head 7g et d'un Rythm Wave 3''8.

P1050127.JPG

1ère manche.

Le temps est au grand beau, du soleil, pas de vent... Il va falloir aller chercher les poissons dans leur cache. Nous avons tiré un bateau sans moteur électrique aujourd'hui, cela va être un gros handicap car notre prospection va être bien limitée.

21317500_876563629168563_1355242366534912159_n.jpg

Dès les premières minutes, on se rend compte qu'on est dans la pêche mais qu'il reste à affiner la couleur et l'animation pour optimiser les touches. On ponce les bordures à fond car la pose du poids tous les 20m ne nous permet pas d'avaler les kilomètres. Les petits brocs rentrent gentiment et enfin David est pendu à un fish correct. Ouf, on ouvre le compteur! On continue, on insiste, on peaufine et c'est à mon tour d'hurler quand de nouveaux points rentrent dans l"épuisette. La stratégie semble bonne mais nous perdons deux autres brocs maillés et nous en restons là pour cette 1ère manche. 

IMG_0503.JPG

La pêche n'a pas été miraculeuse pour l'ensemble des nations mais les favoris russes, polonais et roumains sortent quand même du lot. 

Malheureusement notre 2ème duo rentre capot malgré la prise d'une multitude de petits brocs. La France pointe à la 10ème place après cette 1ère journée. C'est mal parti.

2ème manche.

Les conditions ont changé. Le ciel est couvert et un vent soutenu balaye l"étendue d'eau. Nous partons optimistes et remontés à bloc. Aujourd'hui nous bénéficions d'un moteur électrique et les poissons devraient pointer le museau hors de la végétation compte tenu de l'agitation en surface et du peu de lumière. Pour rajouter à notre enthousiasme, la veille nous a permis de repérer le type de poste où se tiennent les poissons corrects : il faut trouver des groupes de joncs clairs exposés plein vent.

On s"adapte donc en conséquence. Je reste sur la même pêche mais plus décalé et je passe sur une Finesse Jig Head de 5.4g pour armer mon souple alors que David ratisse au crank.

21433117_876570059167920_5256410652239265380_n.jpg

Au bout de 15 minutes de pêche, 1er poisson, 1er broc maillé. Yes, ça démarre fort ! On entend crier derrière nous, les copains décapotent aussi. On est dans la pêche, c'est parti pour 8 heures de pêche dans un état de transe où nous mettrons une trentaine de brochets au sec dont 6 maillés et David nous offre la cerise sur le gateau avec un aspe de 65cm.

KIMG0699.jpg

Il est l'heure de rendre la fiche et de retrouver Ivan et Jérôme qui nous apprennent qu'il ont 6 brocs dont le big fish de la compétition. C'est bon ça!!! 

P1050310.JPG

A l'affichage des résultats nous sommes heureux de constater que la France remporte cette 2ème manche et réalise une remontée spectaculaire pour finir au pied du podium. 

20170903_173352.jpg20170903_180938.jpg

Au classement des duos c'est encore la frustration car nous terminons 4ème avec David, les boules...

20170903_180943.jpg

Nous repartons quand même très heureux car nous sommes la seule nation à venir nous intercaler au milieu des pays de l'est qui étaient venus s'entraîner tout le début du mois d'août. Une belle performance et une belle aventure.

21314847_872986889526237_8093988660779023428_n.jpg

Un IMMENSE MERCI à ILLEX et NAVICOM, sponsors officiels de l'équipe de France, pour leur soutien et pour nous avoir permis de vivre ces moments uniques et intenses.

A bientôt,

Fred.

 

 

 

Du même auteur :

MAGIC SLIM SHAD, UNE NOUVELLE REFERENCE! (30 Aug 2017 )

Penne d'Agenais 2016. (14 Aug 2016 )

CHAMPIONS DE FRANCE ! ( 4 Dec 2015 )

Carton plein ! (27 Oct 2015 )

Vidéos

Conseils

REVENDEUR WEB

PROSHOPS

illex