Julien LECOUPLE

33 ans
Team Illex
Pêche en mer / Lac / Rivière / Carnassiers

Ayant eu la chance de grandir en pleine campagne sur les rives du Loir, la nature était mon terrain de jeu et rapidement la pêche s’est imposée comme mon passe-temps favori. Comme beaucoup, j’ai fait mes gammes à l’école de la pêche au coup souvent accompagné de ma sœur, d’abord armé d’une petite canne en fibre de verre de 3m puis plus sérieusement avec mon père en pêchant “à déboîter” en rivière et en étang. Je découvrais dans le même temps certaines pêches au moulinet comme le feeder, m’essayais un temps à la pêche de la carpe et à la pêche au posé. Chacune de ces techniques présente des intérêts indéniables mais j’avais besoin de bouger. Ma passion pour la pêche aux leurres se base donc initialement sur son caractère itinérant. Rapidement celle-ci a évolué, est devenue de plus en plus technique ce qui contribua à renforcer ma passion. Pendant des années, j’ai crapahuté à vélo à travers la campagne avec mes potes à la recherche des brochets, perches et chevesnes principalement.

Puis j’ai quelques peu lâché la pêche durant mes études supérieures mais ce n’était que pour revenir plus motivé que jamais ! A la fin de celles-ci, et 2 ans après m’être véritablement reconnecté avec ma passion première, je fais une rencontre essentielle dans ma vie de pêcheur : celle de mon désormais ami Xavier Luzuy. Avec Xav, j’ai découvert la pêche en bateau en Seine et là mon horizon s’élargissait !  Nouvelles approches, découverte de nouveaux poissons comme le silure et l’ide, de nouvelles techniques telles que les pêches à soutenir ou la verticale. Depuis quelques années, je me passionne pour le Black-Bass tant les approches techniques pour le pêcher sont nombreuses. Dès que je le peux, je n’hésite pas non plus à assouvir ma soif de découverte de nouveaux paysages halieutiques en voyageant (Irlande, Portugal, Guadeloupe).

Je travaille actuellement avec Philippe Jorge au sein de la société Predators Fishing System.

Matériel :

Si je ne devais prendre avec moi qu’une seule canne, ce serait mon Ashura The Artist B 220 H. Alliée à un bon moulinet qui lui permet de s’exprimer sur toute sa plage de puissance, cette canne est un modèle de polyvalence, capable de lancer un Rerange 130 jusqu’au Dexter Shad 250 (à condition de ne pas trop appuyer ses lancers). Cette canne est autant à l’aise avec un Spinnerbait, qu’avec un Swimbait ou un Shad. Je l’utilise même très souvent armée d’un Dexter Jerk 120. Je l’emploie régulièrement pour pêcher le brochet mais également le Bass du bord sur des secteurs encombrés, sa longueur autorisant de très bonnes distances de lancers et sa puissance permettant d’extraire plus facilement les poissons des obstacles. Je l’apprécie particulièrement sur les pêches fortes en Texan et à la Frog. Et si vous tombez sur un silure, elle s’en sortira très bien aussi…

Pour le Brochet…

Cannes : Cannes casting MH à XXH, de la B 210 MH COVER METHOD à la B 250 XXH THE WILD DOG, tout dépend des milieux pêchés, des saisons, des leurres utilisés, etc… Disons que la canne que j’emploie le plus est la The Artist B 220 H en raison de sa puissance intermédiaire et de sa polyvalence.